Les actus

06 novembre 2017

Portraits de La Havane, guide touristique à visages humains

Quand des habitants de la capitale cubaine racontent leur histoire et partagent leurs adresses préférées. Instructif et touchant.

02 novembre 2017

French Blue va relier Paris à Tahiti

La compagnie française low-cost long courrier desservira la Polynésie française à partir de mai 2018.

17 octobre 2017

La Valette, Capitale Européenne de la Culture en 2018

La capitale de l'archipel maltais organise de nombreux événements culturels tout au long de l'année.

Consulter les archives

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Fun et insolite

Quand le tourisme se fait son cinéma

Le touriste plébiscite aujourd'hui lieux de tournage, studios et parcs à thème.

OSS 117 ne répond plus a présenté
une belle carte postale de Rio

Trente deux millions de dollars. C'est la somme dépensée par Tourism Australia, l'office du tourisme australien, dans une campagne de promotion autour du film Australia. Un record !

Un autre pays mise depuis longtemps sur les retombées touristiques du grand écran, la Grande-Bretagne. Harry Potter a iansi mis en lumière des sites intégrés désormais dans des circuits touristiques, tels la cathédrale de Gloucester, le château d'Alnwick, la ville d'Oxford…

L'agent 007 a aidé lui-aussi à la promotion de nombreuses destinations outre-Manche, à commencer par Londres et l'Eden Project dans les Cornouailles. D'autres films ont contribué à l'image d'une destination britannique, tels Coup de foudre à Notting Hill pour le quartier londonien ou Braveheart et Highlander pour l'Ecosse.


Café des 2 Moulins, lieu du film Amélie Poulain

La France s'est aperçue aussi de l'impact touristique d'un film à succès avec le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain. Le quartier de Montmartre a largement profité du succès du film de Jean-Pierre Jeunet. Les films de Richard Krawczyk (Taxi) et de Robert Guédiguian (Marie-Jo et ses deux amours, Marius et Jeannette) ne sont pas non plus étrangers à la cote en hausse de Marseille.

Les grands studios de cinéma ont intégré aussi le potentiel du tourisme ces dernières années. La côte d'Azur n'est pas la dernière à entendre profiter d'un gâteau aussi profitable. L'histoire du cinéma français est d'ailleurs étroitement liée à cette région. Outre le festival de Cannes, la région a vu prospérer longtemps les studios de la Victorine. Ceux-ci, après une période noire, ont été rebaptisés Studios Riviera et pris un nouveau départ.

Les autres pays européens possèdent aussi leurs studios mythiques. Ces derniers n'hésitent d'ailleurs pas à accueillir les visiteurs, le tourisme représentant une source de revenue annexe. Aux portes de Rome, on connaît surtout les vieux studios de Cinecitta inaugurés en 1937, lesquels connaissent une nouvelle jeunesse (même si les décors de la série Rome ont flambé il y a quelques années). 


Décors de la série Rome à Cinecitta

En Allemagne, dans les environs de Berlin, non loin de Potsdam, les fameux studios du cinéma de Babelsberg sont toujours actifs. Outre les plateaux, on peut y visiter le Filmmuseum et l'exposition permanente Filmstadt Babelsberg.

En Angleterre, Pinewood est situé dans la grande banlieue de Londres. On peut notamment visiter les plateaux et les extérieurs dans lesquels sont tournés les films de James Bond.

Le Maghreb n'est pas en reste. Au Maroc, les films Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre, A la poursuite du diamant vert ou encore Gladiators ont été tourné dans les studios Atlas de Ouarzazate. S'ils insistent sur la lumière et la beauté des paysages, leurs gérants n'oublient de mettre en exergue des coûts de production moins élevés qu'en Europe.

Walt Disney Studios dédiés au cinéma

Autre exemple: la Tunisie. Non loin de Tozeur, on peut à la fois visiter les décors naturels choisis par Georges Lucas pour le tournage de la Guerre des Etoiles, et se promener dans un village reconstitué pour les besoins de la production. Les autorités touristiques vantent aussi les paysages ayant constitué le cadre de films connus comme Le Patient Anglais et Indiana Jones.

L'Inde et l'Egypte, deux nations majeures du 7ème art, possèdent également des studios célèbres. En Inde, on peut aller visiter à Bombay – surnommés aussi "Bollywood" - des studios tels RK Studios,
Film City et Kamal Amrohi Studio. Madras, dans le sud-est de l'Inde, est aussi connue pour sa production cinématographique, de même qu'Hyderabad, le Cannes local. En Egypte, on pense notamment aux vieux studios Misr du Caire, lesquels retrouvent leur lustre d'antan.

Des studios à visiter à Mumbay (Bombay)

Reste l'Amérique du Nord, le premier producteur mondial de films. Le Canada y tire bien son épingle du jeu. Toronto veut devenir la Hollywood du Nord. Ses rives vont bientôt abriter les plus grands studios de tournage du Canada. Candiac, dans la région de Montréal, se dote aussi d'un complexe de production cinématographique, incluant le plus grand plateau de tournage au monde.

Hollywood demeure la capitale du cinéma. Le touriste peut aisément s'en convanicre à Los Angeles (Californie), il suffit pour cela de se procurer le City Pass, lequel permet de visiter les Studios Universal, le Hollywood Entertainment Museum et l'American Cinematheque, sans oublier le Hollywood Movie Star's Home Tour.

Entre tourisme et cinéma, le ménage s'est encore renforcé avec la création des parcs à thème. Universal s'est implanté en Floride, en Californie et au Japon. Disney a ouvert en 2002 en France un nouveau parc à Disneyland Paris, Walt Disney Studios, consacré au cinéma. Avec ces nouveaux parcs, les industriels du tourisme s'emploient à prolonger – ou à ressusciter - l'émotion suscitée par les films. Leur credo: la réalité virtuelle…

© oopartir 2009

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers