Agenda

Djanet en fête pour la Sébiba

La ville du sud-algérien accueille la prochaine édition de cette fête annuelle la dernière semaine 2009.
...

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Alger la blanche, d’abord méditerranéenne

On la surnomme «la Radieuse» (Al Bahdja) ou la Blanche. Alger est en effet l’une des plus belles villes du bassin méditerranéen.

Du hublot de l'appareil apparaît la vaste baie d'Alger dans toute sa beauté. Une terre assise sur la côte méditerranéenne, bordée de part et d'autres par de petites criques et de vastes plages.

De la route reliant le moderne aéroport Boumedienne jusqu'au centre ville se dévoile un autre aspect - peu engageant - d'Alger, ses embouteillages, avec ses Hyundai et Toyota pare-choc contre pare-choc. A l'entrée de la capitale algérienne apparaît un Monument des Martyrs dont l'architecture fait l'unanimité... contre lui.

Ces premières impressions décevantes vont vite s'effacer. Votre route passe d'abord par le superbe Jardin d'Essai et ses espèces végétales en provenance du monde entier. Longtemps considéré comme le plus beau au monde, il garde tout son charme malgré son manque d'entretien.

Sur une colline toute proche se trouve l'une des anciennes belles résidences du dey, d'où vous redescendez vers le centre-ville en empruntant la rue Didouche Mourad (ex rue Michelet), principale artère de la ville.

A mesure qu'on se rapproche de la place Maurice Audin, les promeneurs y sont plus nombreux sur ses trottoirs bordant restaurants, magasins et cafés, le long des belles façades immaculées des immeubles aux allures familières.

Vous voilà sur la place du Forum, devant la Grande Poste (ne manquez surtout d'y découvrir l'intérieur) et l'hôtel Albert 1er. C'est sur cette place que le général de Gaulle fit son célèbre discours de 1958 (« Je vous ai compris »).

Engagez-vous dans l'agréable rue Larbi Ben M'hidi (ex rue d'Isly) où se cotoient les magasins de prêt-à-porter. Allez faire un tour dans l'agréable marché de la rue Meissonnier. Prévoyez aussi une halte rue Pasteur dans l'excellente boulangerie.

Longez le Vieux Port jusqu'à la place des Martyrs. Vous découvrirez coup sur coup deux des mosquées emblématiques de la ville. D'abord Djemaa El Kébir, la grande mosquée, la plus ancienne d'Alger, construite au 11ème siècle par l'almoravide Ibn Tachfin.Ensuite Djemaa El Djedid, sur la place des Martyrs, la nouvelle mosquée appelée aussi Mosquée de la Pêcherie, bâtie en 1660 à l'époque de la régence turque.


La place des Martyrs est située en contrebas de la célèbre Casbah. Classée au patrimoine mondial par l'Unesco, celle qu'on appelle aussi «la vieille ville» est un véritable labyrinthe où l'on a plaisir à se perdre, un lieu de vie grouillant et particulièrement emblématique d'Alger.

Quatre portes permettent d'accéder à cette étonnante masse blanche et compacte accrochée à flanc de colline, avec ses maisons qui se superposent, les terrasses surplombant d'autres terrasses, ses étroites ruelles sous encorbellements ou parfois couvertes.

Place des Martyrs (la Casbah au fond)

Autre nom évocateur, Bab el Oued. Ce quartier populaire - autrefois occupé par les Européens - s'étire au nord-ouest de la Casbah. Construit à la fin du siècle dernier, il grouille de petits commerçants.

Notre-Dame d'Afrique semble veiller sur Bab el Oued comme Notre Dame de la Garde sur le Vieux Port à Marseille. Elle fut érigée en 1872 dans le style byzantin, à une époque où l'on pouvait sans surprendre écrire au-dessus du chœur : «Notre-Dame-d'Afrique priez pour nous et les musulmans».

Alger est en pleine expansion urbaine. De nombreux projets de réalisation d'infrastructures tel le métro d'Alger ou le tramway témoignent de son besoin d'affirmation au plan régional et international. Notre-Dame d'Afrique va être prochainement renovée.

Le chantier majeur reste la grande mosquée d'Alger, implantée à El Mohammadia. Ses travaux seront achevés en 2009. Elle pourra accueillir jusqu'à 120 000 fidèles, ce qui en fera la troisième mosquée au monde.

© oopartir - 2010 - Texte et photos : Michel Belenet


Où dormir
Alger dispose de nombreuses structures d'accueil, notamment des hôtels prestigieux tels l'Aurassi, Essafir ou l'El Djazzair, sans oublier les chaînes internationales (Sheraton, Hilton, Accor).


Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers