Agenda

La Chine de Marc Riboud
à Cognac

Le photographe-reporter de l'Agence Magnum a parcouru la Chine de 1957 à 2011. Expo sur les Quais Hennessy à Cognac, du 16 juin au 16 octobre...

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Puy du Fou : un succès au-delà des frontières

Le deuxième parc français fête cette année son 40e anniversaire. Son programme d’investissement record en 2017 consolide son développement : il ouvre un nouvel hôtel et deux restaurants, lance de multiples services et deux spectacles supplémentaires. A cela s’ajoutent de nouvelles ambitions en Europe et Chine.

Le Puy du Fou est un parc à thème pour le moins atypique. Créé en 1977 par Philippe de Villiers, il a pourtant été élu deux fois « meilleur parc du monde», en mars 2012 à Los Angeles (Thea Classic Award) et de nouveau en novembre 2014 à Orlando (Applause Award). Le voilà aujourd’hui deuxième parc à thème de France, derrière Eurodisney, avec plus de 2 220 000 visiteurs en 2016.

Le Puy du Fou ne cesse, il est vrai, d'investir pour améliorer son offre, plus de 450M€ depuis sa création, lesquels ont bénéficié à 80% à des entreprises locales. Avec un investissement inégalé de plus de 30 millions d’euros, 2017 est d’ores et déjà une année record. Et le parc prévoit d'engager 200M€ d'investissements supplémentaires d’ici à 2025.

Cinéscénie

Le Puy du Fou doit sa réussite à la Cinéscénie., lancée il y a quarante ans. Quelques semaines après son 40e anniversaire a été fêté symboliquement, le 14 juillet dernier, la 1000e Cinéscénie de son histoire. Interprétée par 3 800 bénévoles dont 2400 comédiens et 130 cavaliers sur la plus grande scène du monde (23 hectares), ce spectacle retrace 700 ans d’histoire du Moyen-Âge à la Seconde Guerre mondiale, dans une mise en scène tout à la fois grandiose, enjouée et poignante.

La Cinéscénie rassemble chaque soirée 13200 spectateurs venus assister à une incroyable superproduction de 90 minutes. Loin des classiques "sons & lumières", elle a inventé un nouveau mode d’expression artistique, avec ses 28 000 costumes, 850 pièces d’artifice par soir, ses 150 jets d’eau et ses 20 drones de spectacle, inspiré du cinéma, du péplum, de l’opéra et de la comédie musicale.

quand les Vikings attaquent..

Le Puy du Fou est un groupe composé surtout d’une association loi 1901 et d’une SAS (Société par Actions Simplifiées). L’association organise le spectacle de la Cinéscénie et détient la SAS qui gère le Grand Parc (60 spectacles de jour et de nuit, 4 villages d’époque, 27 restaurants et 5 hôtels à thèmes).

Les deux structures assurent leur avenir en finançant Puy du Fou Académie (une école primaire « *art & études») et l’Académie Junior (un centre de formation artistique) qui forment chaque année plus de 600 jeunes aux arts et techniques du spectacle.

Avec Puy du Fou International, le parc déploie son savoir-faire à travers le monde en conseillant des porteurs de projet dans la création de parcs et de spectacles. Et cela marche ! Depuis sa création, la progression est permanente, grâce à son audace artistique et des investissements continus.

bal des oiseaux

En dix ans, le nombre de visiteurs a progressé de 184% tandis que son chiffre d’affaires a plus que triplé. En janvier 2017, une étude réalisée par le cabinet ProTourime a permis de mettre en lumière l’impact économique du Puy du Fou. Chaque année, le parc génère 277 millions d’euros de retombées économiques (+40% en trois ans) et engendre 4 700 emplois directs et indirects. Et chaque euro dépensé par le Puy du Fou entraine 3,5€ de retombées économiques.

Un nouveau parc en Espagne

magasin

Depuis plusieurs années, le Puy du Fou s’est également engagé dans une stratégie de diversification de ses activités. Puy du Fou Congrès, créé en 2008, accueille le tourisme d’affaires. Puy du Fou Evasion est une agence de voyage née en 2013.

Depuis 2010, Puy du Fou International conseille également des porteurs de projet dans la création de parcs et de spectacles à travers le monde. Des projets ont déjà vu le jour au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. En 2017, cette structure a décidé d’adopter une nouvelle stratégie en proposant des projets de spectacle ou de parcs à des pays dont le potentiel historique et artistique correspond au modèle puyfolais.

le bourg

Aujourd’hui, la société vendéenne a décidé de s’intéresser à l’Espagne et à la Chine qui cherche actuellement à développer des modèles de parcs à thèmes enracinés dans son histoire millénaire. C’est ainsi que, depuis plus d’un an, l’équipe du Puy du Fou travaille discrètement avec la région de Castilla-La Mancha et la ville de Tolède, à la création d’un parc dédié aux grandes heures de l’Espagne.

A partir de 2019, chaque soir, une incroyable superproduction d’1h15 retracera de manière spectaculaire l’épopée espagnole, de l’Antiquité au Siècle d’Or en passant par le 19e siècle. Présentée par plus de 300 comédiens, cavaliers et techniciens, cette fresque rythmée et grandiose sera jouée devant 4000 spectateurs avec toutes les technologies les plus récentes sur les 10 hectares de scène. En tout, ce sont plus de 120 000 spectateurs qui sont attendus dès la première année.

Le nouveau spectacle Le Ballet des Sapeurs

Cette année, le Puy du Fou présente également deux nouvelles créations originales : «Le Ballet des Sapeurs», un spectacle tout en humour qui trouve son inspiration dans l’univers de la comédie musicale et du cinéma muet ; «Le Grand Carillon» qui se dresse du haut de ses 16 mètres au centre d’un village du 18e siècle. Comme toujours, ces deux nouveaux spectacles font la part belle à la musique et aux effets spéciaux.

L’année 2017 voit également l’ouverture de deux nouveaux restaurants thématisés : «L’Ecuyer Tranchant» qui plonge ses convives dans une authentique cuisine médiévale ; « La Mijoterie du Roy Henry» en hommage au roi Henry IV qui affectionnait les grandes tablées et la bonne chère. Au menu de ce buffet généreux, jambon cru à la découpe, pièces de viande, pistachier d’abricot, crème à la fleur d’oranger. Bon appétit ou plutôt bonne ripaille…

© oopartir.com – 2017 - texte David Raynal - photos DR



chambre du nouvel hôtel La Citadelle

Où dormir
Le parc se dote d'un cinquième hôtel en 2017 : La Citadelle, au cœur de la cité médiévale, lequel s'ajoute aux Îles de Clovis, un établissement où les visiteurs dorment sous un toit de chaume dans des huttes sur pilotis, à la Cité Nocturne, La Villa Gallo-Romaine (100 chambres familiales d'un standing 3 étoiles) et Le Logis de Lescure.

Pratique
Ouverture de la saison 2017 jusqu’au 24 septembre 2017
. Tarifs :
- Billet adulte à partir de 33€, billet enfant à partir de 23€
- Séjours (Parc + Hôtel) à partir de 54€

En savoir plus
Plus d'informations sur le site www.puydufou.com

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers