Musées à visiter

Le musée Stella Matutina

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

La Réunion: du grand spectacle en vert et bleu

Au cœur de l'Océan Indien, l'île de la Réunion reste un paradis pour les amoureux de nature et de randonnées. Avec en prime de belles plages, une population accueillante, une culture et une cuisine aux multiples influences.

le

L'appareil longe les parois et les longues cascades blanches du Trou de Fer. Au sommet du Voile de la Mariée surgit soudain la forêt primaire de Belouve. Cap sur le point culminant de l'île, le piton des Neiges (3.060 mètres).

La Réunion vous apparaît toute entière, petit bout de France perdu au cœur de l'Océan Indien - sa superficie ne dépasse pas le tiers de celle de la Corse. L'approche de l'île en hélicoptère vous laisse entrevoir ses trésors naturels.

"L'île intense", "l'île grandeur nature", "l'île à grand spectacle", "La Réunion, une île, un monde" : quelque soit le slogan publicitaire retenu depuis des années, la Réunion joue la carte de la diversité de l'offre.

L'île s'affiche ainsi en vert et bleu sur les murs du métro. D'un côté le tourisme vert avec les paysages magnifiques de l'intérieur de l'île. De l'autre ses plages de sable blond, celles de l'ouest et du sud (protégées des requins par des filets).

La Réunion n'a pas à rougir face à ses concurrentes de l'Océan Indien, les Seychelles et Maurice, lequelles présentent bien sûir des arguments plus solides en matière de tourisme balnéaire. La Réunion peut en effet compter sur une trentaine de kilomètres de jolies plages sauvages, entre Boucan Canot et Saint-Leu.

La côte "sous le vent" s'abrite derrière les reliefs montagneux. Sur une quinzaine de kilomètres, une barrière de corail constitue un lagon protecteur contre des courants parfois dangereux.

La plage de Boucan Canot est considérée comme la belle de l'île. De plus, elle est plébiscitée par des plongeurs toujours plus nombreux. On peut aussi se remettre du voyage sur les plages du sud de l'île.

La Réunion se révèle être surtout un paradis pour les amoureux de la nature. Tamarins des Hauts, arbres du voyageur, fougères arborescentes, le climat chaud et humide a transformé l'île en grand jardin verdoyant.

L'été austral est la meilleure période pour admirer l'éclat coloré des arbres à fleurs, comme les jacarandas des Hauts et les flamboyants du Bas. Les hibiscus et bougainvillées décorent les habitations et cases créoles de l'île, surtout celles transformées en chambres d'hôtes.

Le tourisme rural, en vogue actuellement, est d'ailleurs un bon moyen de partir à la découverte des habitants de l'île. Créoles, malabars et z'arabes (indiens), cafres (africains) ou z'oreilles (français de métropole), cette mosaïque de peuples coexiste en bonne entente.

Tous parlent créole, mangent créole, font la fête et boivent rhum et dodo (bière locale) sans modération.

Mafate

A l'intérieur de l'île, les Hauts abritent trois cirques creusés par l'érosion, Cilaos, Salazie et Mafate. Le relief déchiqueté des cimes ceinture des vallées verdoyantes, à découvrir à pied, en VTT, en parapente, à cheval…

Depuis la côte, une route sinueuse conduit à la petite station thermale et de montagne de Cilaos, une base de départ pour la plupart des randonneurs.

Mafate est le cirque le plus isolé de l'île, accessible uniquement à pied ou en hélicoptère. Du balcon de Mafate ou du col de Taïbit, le panorama est superbe.

Sur la route du volcan

Au sud-est de l'île, la forêt primaire laisse la place à un paysage lunaire. Plusieurs vastes champs de laves bordent le Piton de la Fournaise, parfois actif mais sans danger (si l'on ne s'approche pas des zones à risque).

Prévoyez une halte dans la petite église-Notre-Dame-des-Laves étonnament contournée par la lave du Piton de la Fournaise.

église Notre-Dame-des-Laves

Le sud de l'île, encore peu exploité et plus sauvage, s'est ouvert au tourisme ces dernières années. Son agréable capitale Saint-Pierre est connue notamment pour son festival Sekifo fin mai début juin ; elle est le point de départ de la Diagonale des Fous, un ultratrail réunissant chaque année en octobre plus de 2000 participants.  Avis aux amateurs, la station de Salazie est la seule de l’hémisphère sud dédiée au trail.

L'aéroport de Pierrefonds permet d'offrir des liaisons régionales, notamment avec Maurice (à 200 kilomètres de là) et Madagascar. On y trouve également une offre hôtelière de qualité, et notamment le très luxueux Palm Hôtel & Spa, l'un des deux plus beaux hôtels de l'île.

quadbike au milieu des champs de canne à sucre

Pour La Réunion, durement touchée par le chômage, le tourisme est aujourd'hui l'industrie la plus dynamique, un pilier de son économie. Et malgré les difficultés ponctuelles (Chikungunya, grèves...),  la Réunion maintient ses effors en matière de promotion. De quoi corriger améliorer l'image, voire tout simplement faire connaitre une destination  encore trop souvent située dans les Caraïbes...

© oopartir 2016 - Texte : Pierre Marka - Photos CT Réunion




Les conseils de la rédaction sur la Réunion

aquarando

La demande des voyageurs est très diverse. Le vol seul est vendu à une clientèle ethnique mais aussi des voyageurs qui souhaitent se débrouiller seuls sur place. La location de voiture est une manière agréable de visiter la Réunion "en liberté". Vous pouvez ainsi quitter les routes touristiques traditionnelles, concentrées actuellement sur les Hauts et l'Ouest de l'île. Les amateurs de tourisme vert optent pour des circuits avec hébergement en hôtel ou en gîte. Si l'on ne va pas généralement à la Réunion en priorité pour ses plages, il faut noter que Saint-Gilles et Boucan Canot sont de véritables stations balnéaires.

balade dans des tunnels de lave

Les voyagistes proposent ainsi souvent de terminer un circuit par un séjour balnéaire de deux ou trois nuits.
Par ailleurs, l'île Maurice est complémentaire de la Réunion et la demande de combinés Réunion-Maurice est importante. Il faut noter aussi que les mois de mai et juin sont les plus creux avec des prix intéressants pendant cette période.

Comment aller à la Réunion

French Blue, nouvelle compagnie sur la Réunion

Air France, Air Austral, Corsair et XL Airways volent plusieurs fois par semaine entre Paris et l'aéroport Roland Garros de Saint-Denis. French Blue, la nouvelle low-cost long-courrier lancée cette année par Air Caraïbes, va relier Paris Orly à La Réunion à compter de juin 2017. Des liaisons sont assurées entre la Réunion et Maurice par Air Mauritius et Air Austral (cette dernière également depuis l'aéroport de Pierrefonds dans le sud de l'île).

Boucan Canot

On aime
La Réunion, destination rassurante et facile pour le visiteur étranger, se prête ainsi plus que d'autres aux voyages en famille. La population y est plus accueillante qu'aux Antilles françaises. On notera aussi que le décalage est faible (2 heures en hiver, 3 heures en été).

On aime moins
La Réunion n'est pas une destination "festive", à l'instar par exemple des Antilles françaises. A l'exception surtout de Saint-Gilles où l'on trouve de nombreuses boites de nuit, on peut constater que le Réunionais sort relativement peu et se couche plutôt de bonne heure.


Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers